Le Ciné-Club François Truffaut de l’Avallonnais

La vie a beaucoup plus d’imagination que nous !

Hommage à Rhonit ELKHABETZ

Ambassadrice du cinéma israelien

Publié par JEAN-PAUL ROMANSKI

Le jeudi 8 décembre 2016

RHONIT ELKHABETHJPEG
Le regard intense, les traits taillés à la serpe, la crinière noire flamboyante.

C’est une actrice de tout premier ordre qui nous a quittés cette année, le 19 Avril alors qu’elle était comme on dit dans la fleur de l’âge.
Rhonit Elkhabeth a illuminé le cinéma israelien pendant de nombreuses années comme comédienne mais aussi comme scénariste et réalisatrice.Elle fut l’ambassadrice du cinéma israélien à l’étranger
En 1997, alors que son talent est reconnu dans son pays, elle décide de tout quitter comme elle le déclare lors d’une interview :
« le plus beau cadeau que je me suis offert, c’est cette seconde naissance.J’aurais très bien pu continuer les projets en Israël, mais j’avais besoin d’une nouvelle porte : pour la trouver, le seul moyen était de rompre avec mes repères et de recommencer ailleurs à zéro... »
Elle est reçue par Ariane Mnouchkine pour un stage mais se retrouve à la plonge, faute d’emploi possible.
« C’était très irréel ce double emploi : une vie de femme de ménage que j’avais choisie, tandis qu’en Israël, on continuait de me parler comme à une star. (...) Sans la connaître, j’étais amoureuse de cette culture (française), et je savais que pour progresser, il fallait que je la rencontre de près. »

Elle reçut de très nombreuses récompenses pour son oeuvre dont le prix FRANCE CULTURE au Festival de Cannes en 2010 ;

Des films à voir ou à revoir :

JPEG

Mariage tardif 2001
Prendre femme 2004
La visite de la fanfare 2007
Le procès de Viviane Amsalem 2014 (Rhonit y incarne le rôle de sa propre mère)

Parmi les acteurs qui ont tourné avec Rhonit :

Simon Abkarian,
Sasson Gabai,
Menashe Noy
JPEG
Rhonit jouera des rôles de femmes qui luttent pour s’émanciper d’une société dominée par les hommes et jugulée par un système patriarcale inique.