Le Ciné-Club François Truffaut de l’Avallonnais

La vie a beaucoup plus d’imagination que nous !

Les vestiges du jour de James Ivory

Un classique mélancolique et crépusculaire

Publié par Irène Barbaro-Bonneau

Le vendredi 18 novembre 2016

A VOIR OU A REVOIR SUR ARTE le dimanche 20 novembre !!!

« LES VESTIGES DU JOUR » film de James Ivory (1993) inspiré du roman éponyme de Kazuo Ishiguro}

Avec : Anthony Hopkins – Emma Thomson – Christopher Reeves

M. Stevens a consacré sa vie à Lord Darlington ainsi qu’au domaine où il officie pendant plusieurs décennies comme majordome, responsable de toute la domesticité.
C’est un homme consciencieux, réservé –pour ne pas dire rigide- qui a centré sa vie sur les devoirs de sa charge ; charge qu’il porte comme un corset.
Même le tendre sentiment qu’il éprouve pour Miss Kenton, l’intendante, ne le fera pas dévier de ce qu’il considère comme une mission envers ses maîtres : respect de la dignité de sa charge, du code de l’honneur, de l’ordre établi, de sa conscience professionnelle poussée à l’extrême, des règles de sa condition.
Ce film aborde aussi l’Histoire et la politique de l’avant-guerre avec une approche de la montée du nazisme et de son écho rencontré auprès de Lord Darlington.
On peut le rapprocher du film « MAJORDOME » de Lee Daniel (2013) ainsi que de la série « DOWNTON ABBEY » de Julian Fellowes (2010-2015).
En voyant ce film on ne peut s’empêcher de penser au « Discours de la servitude » d’Etienne de la Boétie.
Film classique, mélancolique et crépusculaire avec des dialogues très travaillés et une belle utilisation des regards pour faire passer les sentiments.
A voir, ou revoir, dimanche 20 novembre sur Arté.